Franschoek Trail run and Bastille Day

Franschoek est une ville a 1h du cap, dans la regions des Winelands. La ville est connue pour ses fermes viticoles qui ont des origines francaises et du coup ils en ont profiter pour creer une petite bourgade ‘francaise’. Alors faut etre clair, ya pas des boulangeries a tous les coins de rues mais le nom des magasins, des fermes et des rues comportent souvent des references francaises. C’est assez touristique mais tres sympa pour un week end. On y trouve notamment quelques fermes parmis les plus prestigieuses de la region du cap : tant pour les vins que pour les gastronomie. Franschoek est encastree dans une vallee et entouree par d‘impressionnantes chaines de montagnes qui donne des paysages d une beaute incroyable.        

Au programme du week end, samedi matin course de 15km dans les montagnes (ca c’est la course distance, les autres distances au programme etant 25, 35 et 50km). Je m etais inscrit avec un pote et c’etait vraiment top.. C’est toujours difficile de savoir combien de temps on va courir sur ce genre d evenement car tout depend du terrain et du denivele. Ayant choppe une creve la veille, j ai failli ne pas courir mais l’avantage des courses ou t’es inscrit avec un pote c’est qu il faut une tres bonne raison pour annuler 🙂 Le matin, pas de fievre donc direction la montagne.  La meteo est fraiche, le ciel couvert mais d une certaine facon c’est les conditions ideales pour courir et tant qu on a le bon equipement c’est pas un souci.

La course demarre avec 2-3km de montee bien costaud, et nous sommes plusieurs a marcher pour la finir. Parce que la grande lecon du trail running qu on apprend tres vite, c’est que ca sert a rien de cramer son energie sur des cotes impossibles. Il vaut mieux marcher a un bon rythme, recuperer et enchainer des que le terrain redevient praticable. C’est d ailleurs ce qui rend le sport sympa : le terrain change constamment, on est au milieu de la nature et faut aller a son rythme, en faisant constamment attention a ou on mets les pieds pour ne pas se blesser. L air de rien ca oblige a etre alerte pendant toute la course car une erreur et c’est rapidement une entorse. Le parcours etait vraiment bien concu: des traversees de rivieres, des collines bien raides, des chemins etroits longeant la montagne, des descentes abruptes, c’est fun ! Ya un cote aventure hyper sympa.

Au final, je terminerai en 1h33 pour une distance reelle de 13.6km, content. Mon pote a finit 10min avant moi et le vainqueur de la categorie en un peu plus d’1h. Encore une fois, les sud af impressionnent avec des gens qui prennent leur temps (le dernier mettra 4h, il avait plus de 70 ans) mais termine la course. Comme quoi avec de la volonte..

La journee continue avec le festival de Bastille. Tous les ans, deux jours de festivals ou les gens s’habillent comme des francais et se retrouve pour ‘deguster’ les vins locaux. Toutes la ville est bariolee de drapeaux tricolores, c’est tres bon enfant et tout le monde termine bien. Boire des bons vins, en bonne compagnie et avec de la bonne musique, ca passe tout seul.

collage_20150713071744977

Le combo trail et Bastille garantit une bonne nuit, et le dimanche n’est pas de trop pour recuperer. Je ne sais pas si c’est le vin mais aucune courbatures le lendemain 🙂 Je remets ca l an prochain c’est sur !

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Warwick Trail Run

Warwick c’est une ferme a Stellenbosh (40min du cap). Avec l hiver, c’est un peu la saison des trail runs. C’est sympa, super ambiance en general et l occasion d etre dans de tres beaux endroits. Par contre ca grimpe severe.

Les photos ont ete prises par un pro, ca rend vraiment justice au lieu du coup :

On y etait dimanche, course le matin et dej dans une ferme des environs sur le chemin du retour. TOP !

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Mon Camber Comp

Non je n ai pas investi dans un camping car pour aller surfer et dormir dans un parking en bord de mer mais j’ai enfin investi dans un velo digne de ce nom. Et oui, il est tellement bien qu il merite un article. Apres plus d’un et demi a etre sur un vieux velo et tous mes potes sur des betes de course, j ai decide d investir. En deux mots c’est la categorie au dessus parce roues de 29pouces (compare a 26 pouces sur mon ancien velo) et c’est tout suspendu (pratique sur la descente et les longues virees).

Bref, il est beau et j ai pu en trouver un d occasion:

mon velo

Il m aura fallu un mois avant de pouvoir vraiment le tester en mode VTT, et ca valait la peine d attendre. On s est fait une session a 1h du cap pres de Wellington. L endroit est juste superbe, un parcours avec pas mal de sections techniques, la meteo etait top pour une journe d’hiver, les potes etaient la, on etait bien. Au final 3h pour 30km, en prenant le temps car on avait pas roule depuis longtemps et on termine par un dejeuner a la ferme locale.

 

Posted in Uncategorized | Tagged , | Leave a comment

Pater Noster and Cederberg

L hiver est maintenant la, les temperatures descendent mais heureusement ca ne devrait pas durer trop longtemps. Le long week end de mi-juin a ete l’occasion de decouvrir de nouveaux endroits.

On a commence par Pater Noster, petite ville residentielle sur la cote ouest, situee a environ 1h30 au nord du cap. Pas mal de capetownien ont une seconde residence la bas, car ce n est pas loin et ca permet de s evader facilement le temps d un week end.

Toutes les maisons suivent la meme architecture et les memes couleurs, je ne sais pas si il c’est impose par la municipalite mais ca rend bien. Pour l anecdote, meme si la ville a l air tres paisible, ca reste l Afrique du sud et il faut appliquer certaines  regles. En se baladant un matin, on est tombe sur plusieurs voitures qui avaient ete fracturees pendant la nuit, surement parce que des gens avait laisse un paquet de gateau ou quelque chose de visible. C’est triste mais une realite.

L occasion du week end etait les 94 ans de la grand mere paternelle, une femme impressionnante humainement et qui a une meilleure memoire que moi! Le week end etait donc tres famille,  mais on a quand meme eu l occasion de surfer des vagues vraiment sympas juste entre potes 🙂

Quelques photos avec un beau coucher de soleil  :

collage

 

Deuxieme partie du week end, direction nord est dans les terres : region du Cederberg. Chaine de montagnes qui cree des paysages sauvages et un durs. A cette periode de l annee, pas d interet a camper donc on a loue un ptit chalet. On aura pas une super meteo mais on reussira a caler une ptite marche pour voir une tres jolie cascade 🙂 Le reste c’est feu de cheminee, vin et un bon bouquin (ouch on vieilllis..).

et les photos :

collage_20150616105416495

Posted in Uncategorized | Tagged , | Leave a comment

Houw Hoek – First stage race

On arrive bientôt a la fin de l’Automne, on a encore de très belles journées au Cap dont il faut profiter au maximum avant l’arrivée de l hiver.

Le week end dernier, j’avais ma 1ere ‘stage race’, a savoir a une course de VTT sur plusieurs jours. En general c’est sur 2-3 jours ; y’a également des versions plus longues sur 7-9 jours mais la c’est un autre niveau et faut vraiment s’entrainer.

La course avait lieu a 1h du cap, dans une region appellee Oak Valley. Au programme 50km de vélo par jour, 2 jours au total,  avec un peu moins de 1000m de dénivelé, environ 900 cyclistes inscrits.

J ai fait la course avec mon pote Chris et une pote Jill qui comme moi faisait sa 1ere stage race. J’avais casse mon guidon le week end precedent donc j ai du emprunter le vélo d un pote mais j ai beaucoup gagne au change – aparte technique : je passe d un 26 pouces ‘hardtail’ (pas de suspension arrière) a un 29 pouces ‘softtail’ (avec suspension arrière). Alors c’est le jour et la nuit niveau equipment et le 1er jour se passe vraiment super bien.

On finit en 3h15 avec Chris, en prenant le temps de profiter des paysages qui sont une fois de plus sublimes. Le parcours est super bien balise, avec beaucoup beaucoup de ‘single tracks’ qui font le regal des amateur de VTT.

On notera une belle chute devant un photographe de la course sur un passage technique, tout ca parce que j ai pense que je ferai mieux que la majorité des cyclistes qui déchaussaient pour cet obstacle. j ai encore une belle marge de progrès :).

Reste de la journée, on avait notre groupe de pote dans une maison a Hermanus donc parfait : bonne bouffe, marche en bord de mer, du vin, la vie est belle.

le 2e jour, ca fait bizarre de se remettre en selle et pour être franc assez mal au c**. Heureusement le corps s habitue et reprends le rythme. C’est moins l’euphorie de la veille, forcement les jambes sont fatiguées mais le parcours et l énergie de la course aide a se remettre dedans. Comme la veille, c’est du pur bonheur. Le parcours termine par la ‘celebration table’ qui est en fait une cote bien longue mais qui donne accès a un point de vue sur la baie d Hermanus et ai récompensée par un verre de vin offert par les proprios. Ca se refuse pas, le point vue est a la hauteur des efforts et avec un verre de vin blanc frais c’est top.

On terminera en 3h45, ravis.

Une fois de plus, je suis impressionne par la diversité des gens qui font se genre de course: de 16 ans a plus de 60 ans, des athletes, des gros, des minces, la seule difference c’est le temps qu ils mettent a finir la course (entre 2h30 et 6h selon le niveau). De belles lecons de volonté.

Quelques photos pour illustrer :

Posted in Uncategorized | Leave a comment

2015 – so far so good

L été continue au Cap et faut avouer que c’est vraiment super agréable : que ce soit les braais avec les potes, les coucher de soleils après le boulot, les concerts en mode picnic dans les jardins de Kirstenbosh (Passenger, Matthew Mole, Lumineers, on s’est fait plaisir),  les courses le week end, vraiment tout le monde est dehors et profites de l’environnement. Quelques photos de Capetown Summer :

Et aussi  quelques moments phares ces derniers mois :

Descente du canyon Riviersonderend.

Tout simplement genial et a 1h du cap en voiture. On commence par un peu de marche pour monter en haut du canyon, puis descente en suivant la riviere avec un peu de canyoning sans danger. La beaute du lieu fait vite oublier l’eau glaciale.

Une nouvelle route pour monter en haut de Table Mountain (India Venster)

Des potes ont propose, j ai dit oui et on en a bien profite 🙂 . Route peu touristique, un peu de grimpe, des vues a couper le souffle. En parlant de souffle, vent d’est tres present ce jour la (comme souvent l ete) et une meteo change du tout au tout en quelques dizaines de minutes. Ca reste une vraie montagne  !

Une nouvelle rando : Cecilia Waterfall

On a enfin achete un bouquin des marches a faire a Capetown ainsi qu’une vraie carte de randonnee. La 1ere rando choisie etait parfaite:  pres de la maison, pas trop long et quand meme l impression d etre depayse. A refaire en hiver quand il y aura plus d eau.

Debut Mars, on a eu une semaine d’incendies qui ont ravage le cap. A cause du vent, les pompiers n ont pas pu controler les feux pendant plus d une semaine. Le resultat c’est 5000 Ha brules,  500 personnes evacuees,  une grande partie de la montagne en cendres 😦  Un grand coup au moral pour les locaux mais aussi beaucoup de demonstration de solidarite.  La course de velop du cap (Cape Cycle Tour)  qui a lieu tous les ans a ete transformee en course de solidarite et le trajet largement reduit pour des raisons de securite. Il va falloir plusieurs annees pour que la vegetation se regenere. Pas de photos, vous pouvez aller voir google image – c’est tres impressionnant.

Enfin, je n ai bien sur pas arrete de surfer. un ptit pele mele des sessions 2015 ‘so far’. J avais comme resolution de prendre une photo par session mais suis deja en retard 🙂

Posted in Uncategorized | 1 Comment

Umlani Bush Camp

Contrairement a ce qu’on pourrait croire, on a peu l’occasion en habitant au Cap d aller faire des safaris. La raison est simple, la majorité des reserves (dont le fameux parc Kruger) sont situées au nord est de Johannesburg. Apres plus d un an ici, il était temps de planifier une nouvelle aventure.

Bon timing, Lesley devait aller bosser la bas pendant une semaine donc on prolonge le séjour pour faire 3 nuits sur place ensemble. L’endroit en question s appelle Umlani et est situe a cote du parc Kruger. Je pars de Johannesburg le jeudi matin tot car la route est longue. Bien que la distance ne soit que de 500km, ca me prendra presque 7h au total pour arriver la bas, heureusement que les paysages rendent le trajet plus qu’agréable.

J avais été briefe sur l endroit: le camp est au milieu du bush, pas d électricité et pas de barrière donc les animaux se balade ‘parfois’ au milieu du camp. Pour moi c’est l’ideal, pas mal bosse sur la fin d année donc un retour aux sources au milieu de la nature et en bonne compagnie est plus que bienvenu.

Arrive au camp, juste le temps de déposer les bagages et le ‘game drive’ du soir est prêt donc c’est parti. Tous les jours a 16h, les land rovers sont de sorties pour 3h dans le bush a la recherche d animaux. On est 6, 2 autres couples sud af plus ages mais très sympas, la guide est une femme (rare), originaire de Scotland (très rare). Ca prend un peu de temps de s habituer a chercher les animaux dans le bush, les locaux sont évidemment bien plus habitues et te repère un babouin sur un arbre a 500m. Ca fait partie du jeu et ca devient de plus en plus facile au fur et a mesure du séjour. Des la premiere sortie, on a beaucoup de chances : lions, elephants, buffles, ca fait deja 3 big five en une session.

Je vais pas me lancer dans une description détaillée de chacune des sorties mais 3 jours plus tard on aura vu beaucoup de choses. Les lions, les différentes antilopes (y en a un paquet ici : impalas, Kudu, Nyala, gemsbok), rhinos, giraffes, zebres, buffles, chiens sauvages. Les vues d’elephants étaient justes incroyables avec le dernier jour plus de 40 elephants autour de nous, tout age confondus, extraordinaire de coordination.

L’avantage d’être avec des locaux c’est aussi qu on apprend a apprécier d autres choses comme les oiseaux. Bien qu assez sceptique au debut, on se prend vite au jeu de les identifier (visuel ou auditif)  et d utiliser une bonne paire de jumelles. Les oiseaux de proie sont impressionnants en taille et en variété.

Une des activités unique du camp est de proposer de passer un peu de temps dans ce qu ils appellent la ’tree house’. Au final c est une cabane assez basique, en hauteur et perchee dans un arbre, avec un lac aux alentours. On peut aller y passer quelques heures pour observer les animaux voir y passer une nuit complete (a priori on dort pas beaucoup a cause de tous les bruits d animaux, la nuit le bush prend une autre dimension). La meteo était pas top pour la nuit complete donc on s’est contente de passer qq heures la haut. A chaque fois recompense, c’est une experience complement différente ou l on fait partie de l environnement. Pas près d oublier le troupeau d elephants venus se désaltérer au pied de la cabane, du grand spectacle.

La vie dans le bush prend un autre rythme, une journée typique commence a 5h. Cafe et 5h30 depart pour la premiere sortie. Retour vers 9h pour ptit dej, puis repos jusqu’au dej a 13h. Aprem, repos (ou tree house) et a 16h nouvelle sortie. retour a 19h pour diner et dodo 🙂 Hyper relaxant, retour a des choses simples et quelle chance de pouvoir observer tant de nature en ayant le temps. Chaque rencontre est un moment privilégie, y compris pour les Sud Af qui peuvent vivre ca une ou plusieurs fois par an.

C’est decide, une fois par an minimum j irai dans le bush – ca ressource vraiment.

Posted in Uncategorized | Leave a comment